13 décembre 2017 à 17:43:29Dernier membre: pascalou









Glossaire
Tous | A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z | 0 | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 |
 5
50 mm inversé
 
Utilisé en complément optique devant un autre objectif (et non sur un soufflet..), se comporte comme une lentille, appelée couramment bonnette, de puissance 20 dioptries, et permettant la prise de vue rapprochée à environ 50mm du centre optique.

La qualité des objectifs 50mm et leur grande ouverture en font un complément optique de très haute qualité
 
 A
aberration
Terme traduisant le défaut d'une lentille ou d'un objectif à donner une image parfaitement nette : un point du sujet n'est pas traduit par un point sur l'image.
 
aberration chromatique
Défaut d'un objectif ou d'une lentille simple de donner en même temps image nette des diverses couleurs du sujet, pourtant situées sur le même plan objet.
 
achromatique
Se dit d'un objectif corrigé pour donner une image nette des deux couleurs primaires du spectre.
 
ACL
 
Pour Ecran A Cristaux Liquides (voir LCD).
 
acquérir
Importer des fichiers image numériques dans une application logicielle. Ce terme s'applique différemment selon le type de logiciel employé.
 
acutance
Mesure objective de la netteté de l'image. L'acutance est d'autant plus élevée que le passage d'une plage noire à une plage blanche se fait plus rapidement. Notons que l'idée subjective de netteté ne correspond pas forcément à la valeur d'acutance mesurée; autrement dit, une image de faible acutance peut sembler très nette et inversement.
 
algorithme
De Al-Kharezmi, mathématicien arabe.
Méthode de calcul dont les étapes sont précisément déterminées, afin de parvenir à un résultat final.
La compression des images fait appel à une série d’algorithmes.
 
aliasing
 
Equivalent anglais de "crénelage".
 
anaglyphe
Procédé de photographie en relief, utilisant les teintes rouge et verte pour séparer la vue de droite de la vue de gauche. Pour l'examen, le spectateur doit porter des lunettes portant un filtre de teinte complémentaire sur chaque oeil.
 
antialiasing
 
Équivalent anglais de lissage.
 
APN
 
Appareil Photo Numérique.

Un appareil photo qui capture la photo non pas sur un film mais sur un capteur d'image électronique qui prend la place du film.
 
apochromatique
 
Objectif parfaitement corrigé de l'aberration chromatique.
 
artefact
Défaut ou distorsion dans un détail de l’image, provoquée par exemple lors de la numérisation.
 
ASA
 
ASA = American Standards Association
ISO = International Standards Organization

Indice de sensibilité des films, exprimé sous la forme d'un nombre indiquant la sensibilité du film à la lumière. Plus le nombre est élevé, plus le film est sensible et rapide. Tandis que les appareils photo traditionnels ne possèdent pas d'indice ISO Spécifique, les appareils numériques s'en servent pour indiquer leur sensibilité à la lumière.
 
ASCII
Initiales de American Standard Code for Communication Information Interchange.

Codage informatique d'origine américaine de représentation des caractères (voir également ISO).

Tous les logiciels de traitement de texte reconnaissent ce format basique de données qui pourra, par exemple sur PC, se caractériser par une extension. TXT.

Ainsi, les textes sont dépourvus des enrichissements spéciaux de typographie comme de mise en page. Il en résulte parfois quelques surprises dans la traduction des accents qui ne font pas l'objet d'une classification toujours bien établie.
 
asphérique (lentille)
Lentille dont l'une des surfaces n'est pas une calotte sphérique. Permet de corriger certaines aberrations, sans augmenter le nombre de lentilles de l'objectif.
 
auto-bracketing

Ce mode prend une image identique avec différents
réglages d’exposition. La fonction auto bracketing
prend 3 vues.
une image correctement exposée,
une image surexposée
une image sous-exposée.
Les réglages (plage d’exposition) peuvent être
changés dans un menu
Exemples de réglages auto bracketing
±1/3 EV (IL), ±2/3 EV (IL), ±1 EV (IL)

 
autofocus
 
Système qui permet la mise au point automatique. Sur un projecteur de diapositives, un dispositif optoélectrique, situé à proximité du couloir de projection, surveille la position de la diapositive. Un petit moteur asservi modifie la position de l'objectif dès que le film s'écarte du plan de netteté. Attention ce système n'agit que sur une partie de la diapositive à cause de la courbure du film sous l'effet de la chaleur du projecteur. Seule la mise sous verres des diapositives garantit la perfection et la stabilité de la mise au point.

Abréviation usuelle : AF
 
 B
bague-allonge
 
Tube métallique utilisé avec les appareils reflex, permettant d'augmenter le tirage, pour les vues rapprochées.
 
bagues allonges variables
 
Bagues allonges variables
Une solution plus fine ques les bagues allonges, ce sont les bagues variables.En tournant la bague de ce tube, sa longueur s'accroit de la même façon que celle du fût d'une optique normale.
Cela autorise une rapport de grossissement sans solution de continuité, on peut définir un rapport de grossissement de valeur connue, même d'une valeur intermédiare à celle donnée par une bague fixe.
Voici la valeur minimale.Il existe également des optiques spécialement calculées pour la macrophotographie, leur tirage mécanique est absent, ils s'adaptent sur la bague allonge variable et/ou sur un soufflet macro et en autorise l'usage jusqu'à l'infini. Ces optiques sont étudiées pour la mise au point rapprochée, leur formule optique et leur diaphragme sont  une réponse aux problèmes spécifiques de ce genre de prise de vues la qualité d'une telle optique est exceptionnelle. Son ouverture est relativement faible 1:3.5 pour éviter l'effet sténopé et sa double image à pleine fermeture .
 
bagues-allonges
Bagues allonges :
Les bagues allonges sont des solutions mécaniques pour les appareil reflexes à optique interchangeables.Il y a plusieurs versions et plusieurs longueurs. Les appareils modernes utilisent beaucoup de contacts électroniques avec transmissions d'informations issues de l'objectif lui-même pour conserver certains automatismes. Les prix de leurs bagues allonges sont souvent très élevés pour cette raison de continuité électronique. Il n'en a pas toujours été ainsi, voici un jeu de trois bagues de marque TOPCON adaptables à la gamme SUPER DM DM ainsi qu'aux EXA EXAII et EXAKTA Varex. Comme les transmissions d'automatismes et de préselcetions se faisaient de façon externe à l'aide de déclencheurs souples doubles, le prix des bagues étaient peu onéreuses. Elles étaient utilisables séparément, ou en adjonction 1+2/1+3/1+2+3/2+3/1/2/3 au choix. Sachant que pour obtenir une rapport de 1/1 infaut doubler le tirage optique d'une optique à focale fixe, la longueur des jeux de bagues-allonges était 50 mm. Mais rien d'empêchait d"en mettre plusieurs.
 
balance des blancs
Un réglage de la balance des blancs permet de corriger la colorimétrie en fonction du type de lumière. La perception des couleurs par le capteur CCD dépend de la lumière réfléchie et une correction est parfois nécessaire afin que ce dernier ne soit pas pris à défaut.
 
barillet
distortion géométrique d'une image qui se traduit par des bords incurvés vers l'extérieur.
 
binoculaire (vision)
 
Capacité des yeux à percevoir la troisième dimension. La stéréoscopie est basée sur la vision binoculaire.
 
BIT
Terme formé par la contraction des mots anglais "binary digit" (chiffre binaire). Un bit équivaut à la plus petite unité d'information numérique. Huit bits correspondent à un octet. Les images numériques sont souvent décrites par rapport au nombre de bits utilisés pour représenter chaque pixel. Ainsi, une image de 1 bit est monochrome, une image de 8 bits reconnaît 256 couleurs ou 256 nuances de gris, et une image 24 ou 32 bits est capable d'afficher les vraies couleurs.
 
bitmap
 
Méthode de stockage des informations numériques qui fait correspondre chaque bit d'une image à un pixel. La densité des pixels détermine le niveau de résolution de l'image. La plupart des fichiers image sont en mode point (ou bitmap). Lorsque vous effectuez un zoom avant sur une image bitmap, les points grossis donnent un aspect crénelé à l'image (effet d'escalier). Les images bitmap sont compatibles avec tous les types d'ordinateurs. Le bureau des ordinateurs Windows a recours à des fichiers .bmp, tandis que les systèmes Macintosh utilisent des fichiers .pict. La plupart des applications de publication internet ou de courrier électronique utilisent des fichiers au format JPEG (ou .JPG), et .GIF (89a). Les appareils photo numérique stockent généralement les photos au format JPEG, mais certains utilisent aussi les formats TIF ou RAW.
 
BMP
 
Format des fichiers bitmap utilisés sur Microsoft Windows. Le format BMP prend en charge les modes de couleur RVB, indexé, niveau de gris et bitmap.
 
bonnette
 
Lentille convergente pouvant se placer sur l'objectif normal de l'appareil; ce qui accourcit sa focale. L'image perd en qualité.
 
bracketing

Procédé consitant à photographier plusieurs fois la même scène avec différents réglages, mais variant très peu. On peut par exemple photographier un sujet avec un expo à -1/3EV, 0EV et +1/3EV pour ensuite choisir la meilleure. Certains appareils offrent une possibilité de bracketting automatique.

 
bridge
Type d'appareil photographique. La technologie du "bridge" diffère du reflex . Ici au lieu d’un renvoi de l’image dans le viseur par un miroir et un prisme, on a un renvoi électronique des signaux reçus par le capteur sur un écran situé dans le viseur. Bien pour le cadrage, pas toujours pour la visée, en macro par exemple.
 
bruit
Interférence influençant le capteur CCD lors de longues expositions. Généralement de plus en plus visible au fur et à mesure qu'on augmente les ISO.
 
byte
Contraction de " by eight ", pour groupe de 8 bits, en français octet.
 
 C
caillou
 
Terme familier pour désigner un "objectif"
 
capteur
C'est l'équivalent du film argentique dans un appareil photo classique (sauf qu'il est réutilisable à l'infini). Il existe deux familles de capteurs : le CCD et le CMOS (voir définitions ci-après).
 
CCD
Charge Coupled Device (Dispositif de mesure de charge) : un des deux types principaux de capteurs d'images utilisés dans les appareils photos numériques. Quand une photo est prise, le CCD est frappé par la lumière arrivant à travers l'objectif de l'appareil. Chacun des milliers ou des millions de photosites qui constituent le CCD convertit cette lumière en électrons. Le nombre d'électrons, généralement décrit comme la charge accumulée du pixel, est mesuré puis converti en valeur numérique. La dernière étape s'accomplit en dehors du CCD, dans un composant de l'appareil appelé convertisseur analogique-numérique.
 
CD-R
CD Enregistrable : un disque compact qui contient 650 ou 700 Mo d'informations numériques, par exemple des photos numériques. Le fait d'en créer un se dit graver un CD. Un disque CD-R peut être écrit une seule fois et constitue un support de stockage idéal pour des photos numériques.
 
CD-RW
CD Réinscriptible : similaires en tous points à un CD-R, excepté le fait qu'un disque CD-RW peut être écrit et effacé de nombreuses fois. Cette caractéristique les rend bien adaptés pour des tâches de sauvegarde mais pas pour le stockage à long terme de photos numériques originales.
 
CMJ
Cyan, Magenta et Jaune. Ces trois couleurs permettent de former toutes les autres couleurs. Tout comme le modèle CMJN, le modèle CMJ est utilisé en impression pour créer les couleurs telles qu'elles apparaissent sur le support imprimé.
 
CMJN
Cyan, Magenta, Jaune, Noir. Les quatre couleurs des jeux de couleurs de beaucoup d'imprimantes de qualité photo. Certaines imprimantes utilisent six couleurs d'encre pour obtenir des tirages plus lisses et plus « photographiques ». Les deux couleurs supplémentaires sont souvent des nuances plus claires de cyan et de magenta.
 
CMOS
Complementary Metal-Oxide Semiconductor : un des deux types principaux de capteurs d'images utilisés dans les appareils photos numériques. Sa fonction de base est identique à celle d'un CCD. Les capteurs CMOS ne se trouvent actuellement que dans quelques appareils photos numériques.
 
compact
Type d'appareil photographique. Il est léger, à emmener partout dans la poche, mais cependant peut être très performant. Il est équipé d'une visée optique décallée de l'objectif (donc il y a une erreur de parallaxe), ou seulement d'un visée par l'écran LCD.
 
compactflash
 
type courant de carte mémoire d'appareil photo numérique, dont la taille est à peu près celle d'une boîte d'allumettes. Il existe deux types de cartes, Type I et Type II. Elles varient seulement en épaisseur, le Type I étant un peu plus mince. Une carte mémoire CompactFlash peut contenir une mémoire flash ou un disque dur miniature. La mémoire flash est la plus répandue.
 
compensation AE
Permet d'annuler l'exposition automatique, d'éclaircir ou d'assombrir manuellement les images par étapes.
 
composition de l'image
Composer une image, c'est lui donner une unité, une structure, afin que seuls les éléments importants s'en dégagent. C'est donc la rendre lisible. Le sujet principal doit apparaître au premier coup d'oeil. Apprendre à composer, c'est aussi connaître l'impact des caractéristiques essentielles que sont les lignes de force, la taille des plans, les angles de prise de vue, l'éclairage. En dosant judicieusement ces différents éléments l'auteur aiguillera fortement le spectateur et donnera toute la puissance à son image.
On donne couramment aux photographes débutants le conseil de diviser leur image selon les lignes de force horizontales et verticales situées au tiers ou aux deux tiers de l'image, puis de placer les éléments importants aux points forts définis par l'intersection de ces lignes. Ainsi une construction basée sur ces éléments sera équilibrée et harmonieuse.
 
compression
Compression de fichiers numériques dans un format exigeant moins d'espace de stockage. On distingue plusieurs techniques de compression, selon qu'elles retirent les détails et la couleur des images ou non.<br><br>Les techniques dites "sans perte" préservent les détails des images lors de la compression. Les techniques "avec perte", en revanche, compriment les images en leur retirant des détails. La technique de compression mise au point par le Joint Photographic Experts Group (JPEG) entraîne une perte de détails. Elle est reconnue par les formats JPEG, PDF et POSTSCRIPT. Les appareils photo numérique stockent généralement les images au format JPEG.
 
concave
Se dit d'une lentille qui présente une surface en creux, plus mince au centre et qui fait diverger les rayons lumineux.
 
confusion
C'est la valeur qui sert de base au calcul de la profondeur de champ. C'est le diamètre du plus petit cercle perçu par l'oeil.
 
contraste
Différence entre les densités extrêmes d'un négatif ou d'un positif ou encore entre les luminances extrêmes du sujet. Le contrôle du contraste est un élément important de la pratique photographique ; le contraste final de l'image dépend à la fois du sujet, de la nature et du traitement du négatif et du positif.
 
contre-jour
Caractérise l'état d'un sujet lorsqu'il est photographié dos à une source de lumière importante
 
convertisseur analogique-numérique
Permet de convertir les signaux analogiques émis par le capteur d'image en signaux numériques.
 
convexe
Se dit d'une lentille bombée, plus épaisse au centre et qui fait converger les rayons lumineux.
 
correction d'exposition
Système permettant d'ajouter ou de soustraire des valeurs d'évaluation de lumière (EV = Exposure Value) sur une image donnée. La correction d'exposition implique de décider si les données relevées entraînent une sous-exposition ou une surexposition et si elles corrigent l'erreur. Cette méthode permet de faire ressortir les détails des zones sombres ou d'atténuer l'intensité des zones lumineuses, afin d'améliorer la qualité d'une l'image.
 
couleur complémentaire
Deux couleurs sont dites complémentaires, si leur combinaison en proportion correcte reconstitue la lumière blanche.

Les couleurs complémentaires, parfois appelées couleurs soustractives sont les suivantes:
 Complémentaires

Primaires

Jaune (vert + rouge) ou blanc

Magenta (bleu + rouge) ou blanc

Cyan (bleu + vert) ou blanc
 
cramé
 
Se dit d'une partie d'image où l'excès de lumière fait que cette partie ne comporte plus de nuance, même si on essaie de l'assombrir avec un logiciel, cette partie reste uniformément blanche.
 
crénelage
 
En image numérique, ce terme désigne l'effet d'escalier d'une ligne courbe ou angulaire. Plus les pixels sont petits et nombreux, moins les crénelages sont apparents.
 
crop
 
Litteralement "récolte" en Anglais. Utilisé pour indiquer qu'il s'agit d'une partie d'image. Un CROP à 100%, est un extrait d'une image sur laquelle on a zoommé à 100%.
 
cul de bouteille
familièrement, objectif pas terrible...
 
 D
daguerréotype
Premier procédé photographique divulgué. Acheté par la France à son inventeur Daguerre en 1839, il est en vogue entre 1839 et 1855, puis est peu à peu remplacé par les procédés négatifs - positifs.
Le daguerréotype (1839-1857), l'ambrotype (1852-1863) ou le ferrotype (1856-1938) sont des photographies enchâssées dans des écrins, parfois coloriées à la main. Le premier, sur plaque de cuivre argentée ressemble à un miroir, alors que le second est obtenu sur une plaque de verre au collodion. Le ferrotype est une image sur plaque de tôle peinte en noir.
 
DCF
Design Rule for Camera File System. Système de structuration pour la carte mémoire pour faciliter l’échange des cartes entre des périphériques différents.
 
définition
Nombre de pixels constituant une image numérique.
On l’exprime en donnant le nombre de pixels de la hauteur par celui de la largeur (ex 768x1024).
Ne pas confondre avec la résolution.
 
détourage
Opération consistant à isoler un objet de son environnement.

En argentique : en gouachant le fond : ce qui au tirage donne un fond blanc.

En numérique : en utilisant un logiciel qui donne un fond transparent.
 
diaphragme
Ouverture de diamètre généralement réglable, permettant de doser la quantité de lumière pénétrant dans l'appareil. Le diaphragme est toujours situé au centre de l'objectif.

Abréviation usuelle : diaph
 
diaporama
Montage ou projection sonorisé ou non de diapositives donnant lieu à un spectacle dont le but est d'illustrer un sujet de manière agréable pour le spectateur. Le tout formant un ensemble cohérent caractérisé par l'apport intellectuel de l'auteur.
 
diffraction
Dispersion et changement de la direction de la lumière passant par une très petite ouverture. Ce phénomène apparaît, par exemple, lorsque l'objectif est trop diaphragmé : ce qui dégrade la netteté de l'ensemble de l'image. D'une façon plus générale, la netteté maximale de l'image est obtenue avec une ouverture moyenne du diaphragme : assez petite pour réduire les aberrations résiduelles ; assez grande pour ne pas provoquer de diffraction, f/11, par exemple.
 
digital
Équivalent anglais de numérique.
 
dioptrie
Unité caractérisant la puissance, ou vergence, d'une lentille. La puissance en dioptries est l'inverse de la focale exprimée en mètres. Une lentille de 25 cm de focale a ainsi une vergence de 1/0,25 = 4 dioptries. S'il s'agit d'une lentille ou d'un système optique divergent, la valeur est précédée du signe moins. Une lentille divergente de 0,25 m de focale a une puissance de -4 dioptries.
 
distance focale
Distance entre le point nodal d'émergence de l'objectif et l'image nette d'un objet placé à l'infini.
 
distorsion
Aberration de l'image donnée par l'objectif, provoquant la concavité (distorsion en coussinet) ou la convexité (distorsion en barillet) des lignes droites placées parallèlement aux bords du format.
 
dos numérique
Système de numérisation adaptable en lieu et place du film sur un appareil photo.
 
DPI
 
Dots Per Inch (points par pouce) : Une mesure de la résolution d'une photo ou d'un appareil numérique, dont les appareils photos numériques et les imprimantes. Plus le nombre est élevé, plus la résolution est élevée.
A noter que cette unité ne sert que pour l'impression des images sur papier; elle ne concerne pas l'affichage sur écran.
 
DPOF
Digital Print Order Format, un standard censé de simplifier l’impression directe sur une imprimante jet d’encre. Communication du nombre des tirages etc. .. Sera remplacé par le nouveau standard Pictbridge.
 
DVD
Digital Versatile Disc.
Disque optique de la taille d’un CD, comportant plusieurs couches superposées pour l’enregistrement des données. Dans sa version DVD-ROM, est destiné à remplacer l’actuel CD-ROM, avec une capacité 4 à 10 fois supérieure.
 
 E
eclaircissement
 
fait d'éclaircir sélectivement une partie d'une photo avec un programme de retouche d'image.
 
ef-s ™
 

ef-s de canon, dx de nikon, dc (pour capteur APS-C) et dg (pour capteur plein format) de sigma, et di II de tamron :

Ces appellations marquent la particularité des objectifs des constructeurs à être dédiés uniquement aux boitiers reflex numeriques (Digital SLR).

 
EXIF
Exchangeable Image File (Fichier Image Échangeable) : le format de fichier utilisé par la plupart des appareils photos numériques. Par exemple, quand un appareil photo standard est paramétré pour enregistrer un fichier JPEG, il enregistre en réalité un fichier EXIF qui utilise une compression JPEG pour compresser les données photos du fichier.
 
exposition
 
Elle est égale au produit de l'éclairement (en lux) par la durée de pose (en secondes). Pratiquement, c'est le diaphragme qui contrôle le premier terme et l'obturateur, le second terme. La lumination s'exprime en "valeurs" ou "indices de lumination" ou en terme scientifique en lux-seconde.
 
extracteur de film
 
Extracteur de films Damned!
Mon film est rentré complètement dans sa cartouche. Mais comment sortir cette foutue amorce pour développer ma bobine? Encore un film de perdu. Mais heureusement le Super Picker, ou extracteur de film est là:
Avec sa languette qui dépasse. Languettes qui une fois sorties vont aller chercher le film au fond de sa boîte. Alors introduisont la languette (repliée) dans la fente de la bobine. Puis poussons le premier bouton vers l'avant....Extracteur de film. vPuis le second bouton...Tirons gentiment et miracle! L'amorce est de nouveau disponible.
 
 F
fill-in
Utilisation du flash en plein jour face au soleil afin d'équilibrer la lumière artificielle et la lumière naturelle. Cette technique permet notamment de déboucher les ombres.
 
filtres
Placés sur le devant de l’objectif, les filtres en gélatine ou en verre sont utilisés pour minimiser les halos (auréoles entourant parfois les points brillants d’une photo), modifier l’équilibre de couleur de la lumière, le contraste ou la clarté, ou encore pour créer des effets spéciaux.
En photographie noir et blanc, on emploie des filtres couleur associés à des pellicules panchromatiques, qui laissent passer la lumière correspondant au filtre mais qui bloquent la lumière d’une couleur contrastante. Ainsi, dans une photographie de paysage prise avec un filtre rouge, une partie de la lumière bleue du ciel est arrêtée, faisant apparaître le ciel plus sombre et par conséquent ressortir les nuages. Si l’on se sert d’un filtre jaune pour un ciel bleu, un tel effet sera nettement estompé puisque la pellicule aura reçu plus de lumière bleue.

En numérique, les filtres sont beaucoup moins utilisés, car on emploie plutôt les logiciels pour parvenir aux mêmes résultats, toutefois, des filtres comme le polarisant, restent toujours indispensables.
 
firewire
 
Un type de technologie de câblage pour transférer à haute vitesse des données vers et depuis des périphériques numériques. Certains appareils photos numériques professionnels et certains lecteurs de carte mémoire se connectent à l'ordinateur via FireWire. Les lecteurs de cartes FireWire sont généralement plus rapides que ceux qui se connectent via USB. Également connue sous le nom de IEEE 1394, la norme FireWire a été inventée par Apple Computer mais elle est maintenant couramment utilisée aussi avec des PC sous Windows.

La première evolution avait un taux de transfert théorique de 400Mbits/s. L'actuelle atteint 800Mbits/s.
 
fisheye
Objectif très grand-angulaire, dont l'angle de champ atteint parfois 180 °. La profondeur de champ est pratiquement illimitée. L'image donnée par le fisheye est caractérisée par sa perspective curviligne.
 
flare
 
Le phénomène du flare est l'écho (souvent répété) de l'ouverture du diaphragme dans la photo.
Le phénomène survient en particulier avec l'entrée directe d'un rayon de lumière qui provoque des reflets internes sur certains éléments de l'optique. L'utilisation d'un pare-soleil réduit ce risque.
 
flash bar
 
Les flashbars :
Pour les appareils simples, le prix d'un flash électronique était supérieur au prix de l'appareil. La solution: les flashes à lampes, composés d'une petite ampoule remplie de fil de magnésium qui enflammé soit par combustion d'un petit fil qui rougit par le passage du courant d'une petite pile, soit par un procédé mécanique, une pastille s'enflamme sous un choc mécanique, s'allume et enflamme le magnésium qui illumine le sujet. Allumage définitif, chaque lampe une fois grillée étant à jeter
Plusieurs versions de flashes à lampes ont vues le jour, une des dernières sur le marché a été le flash-Bar (ou flash-barre). L'ampoule à utiliser en premier se trouve toujours en position la plus haute pour éviter le phénomène des yeux rouges, les lampes flashes sont par groupe de quatre, la succession des lampes se faisant automatiquement.
Une fois les quatres lampes brûlées, on retourne l'objet et les quatre autres ampoules sont prêtes.
Ces lampes étaient recouvertes d'un film plastique bleu qui avait deux rôles:
Comme les pares-brises feuilletés, éviter l'explosion des lampes.
La couleur bleutée donnait une température de couleur à l'éclair, compatible avec les films "lumière du jour"
Les quatre voyants de droite indiquent que les lampes sont disponibles à la prise de vues alors que les quatre de gauche sont déjà brûlées.
L'aspect plat de ce flash le rendait facilement rangeable dans une poche.Ce qui se confirme en retournant la barette.
Le côté "bon marché" était trompeur, ces lampes à la longue finissaient par coûter for cher, l'apparition des flashes intégrés à des appareils jetables a sonné le glas de ce type d'accessoires.
Mais il a participé grandement au chiffre d'affaire des revendeurs, qui en ont vendu des quantités astronomiques.
 
flash de débouchage
Une technique de flash utilisée pour éclaircir des zones d'ombre profondes, généralement en extérieurs par temps ensoleillé. Certains appareils numériques proposent un mode Flash de débouchage qui déclenche le flash, même par lumière vive.
 
flash électronique
Appareil d'éclairage produisant un éclair bref par la brusque décharge d'un condensateur dans un tube empli de xénon. La puissance d'un flash s'exprime en nombre-guide.
 
flash externe
Une unité de flash supplémentaire qui se connecte à l'appareil photo avec un câble ou qui est déclenchée par la lumière provenant du flash interne de l'appareil. Un flash externe permet de créer de nombreux effets amusants et créatifs.
 
flashes à lampes
 
Les flashes à lampes à usage unique ont été la   seule réponse   aux difficultés d'éclairages aussi bien pour l'amateur que pour le professionnel. L'invention du flash électronique était dans l'air du temps mais avant, voici une réponse de KODAK dans les années 1950. Alimentation par piles et emploi de lampes PF (focal plane).
Belle allure, à côté d'un appareil plus moderne, encombrant, non ?
Le choix des lampes différentes était complexe:
Lampes blanches
Lampes bleues
lampes à douilles baïonnettes
Lampes sans douille
Lampes miniatures
Flashes cubes alimention pile
Flashes cubes alientation à choc
Adaptateurs lampes sans culot/à culot
Adaptateur lampes à culot/sans culot. Et je ne parle pas des différentes piles, et des flashes spécifiques à certains modèles d'appareils SEM POLAROID etc...
Flashes déployé se déployée, une fleur!Rehausseur de flash cube anti yeux rouges.
 
focale
Distance qui sépare le capteur du foyer de l'objectif.
 
 G
GIF
Format de fichier graphique (Graphic InterFace) conçu par CompuServe pour l'utilisation des images en ligne. Il s'agit d'images 256 couleurs ou 8 bits.
 
GIF 89a
Norme GIF la plus récente, permettant de sélectionner une zone de transparence. Utilisé principalement sur Internet et d'autres services en ligne. Comme le format GIF, il s'agit d'images 256 couleurs ou 8 bits.
 
grands-angles
Pour un appareil de format 35 mm, les objectifs ayant une focale comprise entre 20 et 35 mm sont appelés grands-angles. Ils permettent d’avoir une meilleure profondeur de champ, un champ de vision (ou angle) plus grand, mais n’autorisent qu’un grossissement relativement faible. Le champ de vision des grands-angles performants aussi appelés fisheye peut atteindre ou dépasser 180°. Ainsi, l’objectif grand-angle de 6 mm, créé par la firme Nikon, offre un champ de vision de 220°, produisant des images circulaires et non pas des images rectangulaires ou carrées..
 
griffe synchronisée
Système situé sur un appareil photographique (sur le pentaprisme pour un appareil reflex) permettant la fixation et la synchronisation d'un flash électronique. Il est constitué de rails sur lesquels on fait glisser le flash pour le fixer à l'appareil et de contacts assurant la synchronisation du système électronique du flash avec le système de déclenchement du boîtier.
 
 H
high key
Image dont les tons clairs prédominent. L'effet key peut être augmenté en surexposant légèrement.
 
histogramme
Une représentation graphique de la gamme des tons de foncé à clair dans une photo. Certains appareils numériques offrent une fonctionnalité d'histogramme qui permet de contrôler avec précision l'exposition de la photo.
 
holographie
Système photographique permettant d'obtenir des images tridimensionnelles par une méthode interférentielle.
 
homothétie
Transformation de la taille d'une image tout en conservant ses proportions en fonction de la règle mathématique suivante : transformation de l’espace euclidien relatif à un point O, appelé centre de l’homothétie, et transformant tout point M en un point M’ tel que , où k, réel non nul, est appelé rapport de l’homothétie.
 
homothétie du papier

Les différents formats de papiers et les différents formats de pellicules/capteurs ne sont pas forcéments compatibles.

Un appareil 6x6 cm ne peut pas restituer l'ensemble de son format carré sur un papier rectangulaire, il n'est un format homothétique au papier. Soit le papier devra être coupé pour devenir carré, soit l'image devra être recadrée pour figurer sur un papier rectangulaire.

Le format  24x36 mm est logé à la même enseigne.

Les machines de tirages vous imposent souvent des tirages non conformes à ce que vous aviez cadré.

Tenez compte dans votre cadrage du format du papier que vous désirerez voir imprimé.

 
hyperfocale
Distance minimale pour laquelle un objet est net, lorsque la mise au point est faite sur l'infini. Si la mise au point est faite sur la distance hyperfocale, l'image sera nette de la moitié de cette distance hyperfocale jusqu'à l'infini.
 
 I
infini
En langage photographique, c'est la distance suffisamment grande pour ne pas nécessiter de correction de la mise au point, par rapport à une mise au point faite sur l'horizon. On considère que l'infini photographique est égal à 1000 fois la distance focale de l'objectif utilisé.
 
interpolation

Technique permettant d'augmenter le nombre de pixels d'une image, et ainsi d'accroître sa résolution.

Certaines marques utilisent une interpolation logicielle pour parvenir à des résolutions gonflées artificiellement.

 
is ™
 

is de canon, os de sigma et vr de nikon :

ces appellations marquent la capacités des objectifs de ces marques à minimiser le risque de flou de bougé à la prise  de vue en absorbant les vibrations et en stabilisant ainsi l'image.

 
ISO
Une mesure de la sensibilité d'un film à la lumière. Bien que les appareils numériques n'utilisent pas de films, ils ont adopté le même système de mesure pour décrire la sensibilité du capteur d'image de l'appareil photo. Les appareils numériques comprennent souvent un réglage permettant d'ajuster la vitesse ISO ; certains vont la régler automatiquement en fonction des conditions d'éclairage, en la faisant varier vers le haut quand la lumière disponible augmente. Généralement, plus la vitesse ISO augmente, moins la qualité de l'image est bonne.
 
 J
jack
Type de connecteur dont le plus répandu est le gros jack 6,35 mm existant en version mono (deux contacts) et en version stéréo (trois contacts). C'est un standard professionnel pour la sonorisation et les instruments de musique électriques (guitare, piano, synthétiseur, violon...).
Il existe également un jack 3,5 mm assez peu répandu, des mini-jacks utilisés sur les baladeurs et les micro-jacks utilisés sur les dictaphones notamment.
 
joule
Unité de puissance ; utilisée en photographie pour indiquer la puissance d'un flash électronique. Un joule égale un watt-seconde.
 
joystick photo
Le joystick photo :
Une alternative à la rotule de pied photo est le joystick.

Très robuste, il supporte des appareils assez pesants, le réglage de la friction étant possible à l'aide du bouton moleté central.


La fixation des appareils se fait par une platine à queues d'arondes (queues d'hirondelles) avec sécurité anti chûte accidentelle.Les platines rapides sont vendues séparément, si vous avez plusieurs appareils...Bien sûr un niveau à bulle est présent. La rotation horizontale est disponible à mi-course de la détente, autorisant la prise de vues panoramiques sans perdre le raccord entre deux images.
En position verticale. Cela tombe parfaitement sous la main. Et se maîtrise d'une seule main.
 
JPEG
 
Un standard pour la compression de données images, développé par le Joint Photographic Experts Group, d'où le nom de JPEG. Pour être précis, JPEG n'est pas un format de fichier, c'est une méthode de compression qui est utilisée dans un format de fichier, comme le format EXIF-JPEG répandu auprès des appareils photos numériques. Il s'agit d'un format à déperdition, ce qui signifie qu'une certaine qualité est perdue quand un taux de compression JPEG élevé est appliqué. En général, si une compression JPEG faible, donc préservant une haute qualité, est choisie sur un appareil numérique, la perte de qualité n'est pas détectable à l'œil.
 
 K
kelvin
Inventée par le mathématicien et physicien britannique sir William Thomson Kelvin au XIXe siècle. Le Kelvin (K) est l'unité SI (Système International) de température. Il mesure la température absolue, grandeur définie par la thermodynamique. La plus petite température que l'on puisse approcher est le zéro absolu, à savoir 0 K, ou -273,15°C. L'échelle de Kelvin est de température couramment employée dans les domaines scientifiques. En photographie on l'utilise pour mesurer la température des couleurs.
 
 L
LCD
Liquid Crystal Display (Affichage à cristaux liquides) : un écran basse tension souvent utilisé au dessus et/ou à l'arrière d'un appareil numérique pour afficher des réglages ou la photo elle-même.
 
lens
 
Objectif, en anglais. Pluriel : Lenses.
 
lissage
 
Algorithme de correction du phénomène de crénelage.
 
longueur d'onde
C'est la distance entre deux alternances d'une radiation électromagnétique. Pour ce qui est du spectre visible, la longueur d'onde s'exprime en nanomètres (nm) ou en Angström (°A).
 
low key
Image dont les tons sombres prédominent. L'effet low-key peut être augmenté en sous-exposant légèrement.
 
luminance
Quantité de lumière mesurable émise ou réfléchie par une source.
 
lux-seconde
Unité exprimant l'éclairement, en fonction du temps.
 
luxmètre
Appareil destiné à la mesure de l'éclairement ; fonctionne comme un posemètre en lumière incidente.
 
 M
macrophotographie
 
En théorie : Photographie prise à une échelle au moins égale à la taille de l'objet (1mm sur le capteur ou film représente au moins 1mm du sujet : grossissement x1 mini. ou 1:1 ) et sans emploi du microscope.

En pratique : on emploiera généralement aussi ce terme pour des images au rapport x0.5 ou 1:2)
 
MAP
 
Opération consistant à régler la distance objectif-film, pour obtenir la netteté de l'image selon l'éloignement du sujet.
 
média
Support sur lequel des informations sont écrites et stockées. Les médias de stockage utilisés par la photographie numérique sont par exemple des cartes CompactFlash et des CD.
 
méga-octet
 
mesure de stockage de données équivalant à 1 024 kilo-octets (Ko).

Anglais : Mega-byte (MB)
 
megapixel
 
Égal à un million de pixels.

Abréviation usuelle : mp
 
memory stick
Une carte mémoire un peu plus petite qu'une plaquette de chewing gum. Comme pour CompactFlash et SmartMedia, il s'agit d'un stockage de photos basé sur de la mémoire flash.
 
mesure matricielle
Ou mesure multizones, c'est le système d'analyse de la lumière qui équipe la majorité des appareils photographiques haut de gamme aujourd'hui. Le principe de cette mesure consiste à relever la valeur de la lumière en plusieurs points de la plage de visée, puis d'appliquer un algorithme sur les résultats obtenus pour en déduire le couple ouverture/vitesse idéal. Cette valeur sera comparée à une banque de données contenant des cas types pour éventuellement corriger ce résultat. Ce système est possible grâce à l'introduction de l'informatique dans les boîtiers car le tout est réalisé par un processeur en quelques millisecondes.
 
mesure spot
La mesure spot est effectuée sur une toute petite partie du sujet. Ce dispositif permet de ne pas tenir compte des zones extrêmes, trop claires ou trop foncées. Elle est plus précise mais plus délicate à manier et plus longue à utiliser que les mesures classiques prenant en compte la totalité de l'image.
 
microphotographie
 
 
microprocesseur
Processeur miniature constitué d’un seul circuit intégré, sur lequel sont gravés des milliers de transistors interconnectés. Un microprocesseur se compose d’une tranche de silicium, communément appelée puce, mesurant environ 0,5 cm de côté et 0,05 cm d’épaisseur. Sur cette tranche sont gravés des milliers de transistors, qui permettent d’assurer la gestion et le traitement de l’information. Un microprocesseur constitue ainsi l’unité centrale de traitement d’un ordinateur, mais peut être également utilisé dans de nombreuses autres applications. Ainsi en photographie, on trouve un microprocesseur intégré dans le boîtier d'un appareil photographique. Ce microprocesseur assure de nombreuses fonctions, surtout le calcul de l'exposition en fonction des différents paramètres de la prise de vue. Dans les appareils modernes le microprocesseur est le coeur du système de mesure matricielle ainsi que du système de mise au point automatique (autofocus). Aujourd'hui il y a de plus en plus d'informatique embarquée dans appareils photographiques et aussi dans les objectifs, cela constitue le progrès majeur de la conception des appareils argentiques de ces dernières années.
 
miniature
 
Une version de petite taille d'une photo. Les afficheurs d'images affichent couramment plusieurs miniatures de photos à la fois. Dans le dossier Mes images de Windows XP, vous pouvez afficher des miniatures de photos dans les modes d'affichage Miniatures et Pellicule.
 
minilab
Labotaire intégré et compact de tirage photo à usage des professionels (ressemble à une énorme photocopieuse).
 
mired
Abréviation de Micro Reciprocal Degree : échelle de mesure de la température de couleur de la lumière. La valeur mired est obtenue en divisant la valeur en degrés Kelvin par un million.
 
miroir
Il se trouve au coeur du système reflex, il est situé entre l'objectif et le verre de visée. Incliné à 45° son rôle est de transmette l'image, inversée droite-gauche au viseur par l'intermédiaire du pentaprisme chargé notamment de redresser cette image.
 
monochromatique
Se dit d'une lumière qui n'est composée que de radiations de même longueur d'onde.
 
monopod
Pied constitué d'une seule branche. Moins stable que le trépied, il offre surtout l'avantage d'une plus grande compacité et légèreté.
 
monture à baïonnette
Elle se trouve sur le boîtier, elle permet la fixation et le verrouillage de l'objectif de façon très simple et rapide. Pour monter un objectif sur le boîtier, il suffit de le présenter correctement, puis de le tourner vers la droite jusqu'à ce que l'on entende le cliquetis de verrouillage. Pour retirer l'objectif il suffit de maintenir appuyer sur le bouton de déverrouillage pendant que l'on tourne l'objectif vers la gauche.
 
 N
nadar, félix (1820-1910)
Pseudonyme de Félix Tournachon, photographe, aéronaute, dessinateur et écrivain français, qui fut, en matière de photographie, l'un des plus grands innovateurs de la fin du XIXe siècle. D'abord journaliste et caricaturiste, il collabora à de nombreuses revues, dont le Charivari et l'Éclair.
Auteur de la première photographie aérienne du monde à bord de son ballon le Géant (1858), il fit, deux ans plus tard, les premières expériences de photographie artificielle avec des piles Bunsen. Courbet, Dominique François Arago, Proudhon posèrent pour lui. Le 4 février 1861, il déposa son brevet de photographie à lumière artificielle. En 1865, il fit le premier reportage sur les égouts et les catacombes de Paris, puis, à partir de 1873, des portraits plus dépouillés comme ceux de Victor Hugo, Jules Verne, Constantin Guys ou Louise Michel. Afin d'aider ses amis peintres, il organisa, en 1874, la première exposition impressionniste, réunissant dans son atelier du boulevard des Capucines, à Paris, Monet, Degas, Pissarro, Cézanne, etc.
 
négatif
Image photographique dont les valeurs sont inversées.
 
nièpce nicéphore (1765-1833)
Physicien français, considéré comme l'un des inventeurs de la photographie.
Nicéphore Nièpce est né à Chalon-sur-Saône. En 1816, avec son frère Claude, il entreprit des recherches sur la fixation des images obtenues à l'aide d'une chambre noire portative. Nièpce s'intéressa alors à la photosensibilité de nombreuses matières (chlorure d'argent, résine de gaïac, phosphore, huile) sur des supports aussi divers que le papier, le verre, le métal ou encore la pierre. C'est avec le bitume de Judée sur étain qu'il obtint, en 1826-1827, des vues de sa fenêtre, dont l'une, prise depuis sa demeure du Gras à Saint-Loup de Varennes, sera retrouvée en 1952.
Parallèlement à ses nombreux essais photographiques, il chercha à obtenir, par insolation de gravures rendues translucides et posées sur une surface photosensible, des plaques de métal permettant la reproduction d'images par les procédés habituels de gravure. Enduite de bitume, puis soumise à l'action de la lumière, la plaque est ensuite attaquée par l'acide nitrique (eau-forte) pour former les creux qui seront encrés.
 
NIMH
Nickel Metal-Hydride : un type de batterie rechargeable qui peut être rechargée un grand nombre de fois. Les batteries NiMH fournissent suffisamment d'énergie pour faire fonctionner des appareils numériques et des flashes.
 
noircissement
Le fait d'assombrir sélectivement une partie d'une photo avec un programme de retouche d'image.
 
nombre-guide
Valeur chiffrée exprimant la puissance lumineuse d'un flash. C'est le produit de la distance en mètres par l'indice du diaphragme.
 
nuances de gris
 
Une photo constituée de différents tons de noir et blanc. Nuances de gris est synonyme de Noir et blanc.
 
numérisation
La numérisation des images photographiques a révolutionné le monde professionnel de la photographie, donnant naissance à un domaine spécifique appelé traitement de l’image. Numériser les données visuelles d’une photographie consiste à les convertir en nombres binaires par le biais d’un ordinateur. Cette technique permet de manipuler l’image photographique grâce à des logiciels conçus à cet effet, notamment Photoshop et Paintshop pro.
Le système de traitement de l’image Scitex, un classique dans l’industrie publicitaire datant de la fin des années 1980, permet à l’opérateur de déplacer ou effacer des éléments dans une photographie, d’en modifier les couleurs, de réaliser des images composites à partir de plusieurs photographies et de régler les contrastes et la netteté. D’autres systèmes moins sophistiqués, tels que Digital Darkroom commercialisé par Macintosh, permettent de réaliser des opérations similaires.
Jusqu’à présent, la qualité de ces images informatiques demeurait cependant inférieure à celles des photographies classiques. En effet, la plupart des imprimantes couleur et laser grand public ne parviennent pas encore à restituer des images ayant les nuances et la résolution des photographies. Toutefois, certains systèmes, tels que Montage Sliderwriter de Presentation Technologies ou le système Linotronic, sont aujourd’hui capables de produire des images d’aussi bonne qualité que celle des photographies de magazines.
 
 O
objectif
L’objectif d’un appareil photographique est tout aussi important que le boîtier. Les objectifs sont classés en quatre groupes génériques : grands-angles, objectifs normaux, téléobjectifs et zooms. Ces termes renvoient en réalité à la distance focale de l’objectif, qui se mesure généralement en millimètres. Cette caractéristique de l’objectif correspond à la distance entre le centre optique de l’objectif et l’image nette d’un objet placé à l’infini. En pratique, la distance focale influe sur le champ de vision, le grossissement et la profondeur de champ de l’objectif.

Les appareils utilisés par les photographes professionnels et les amateurs avertis sont conçus pour recevoir indifféremment ces quatre types d’objectifs.
 
objectif à miroirs
 
Ou objectif catadioptrique. Le faisceau lumineux est replié deux fois, par sa réflexion successive sur deux miroirs. Le principe est appliqué à de très longues focales dont l'encombrement est ainsi réduit.
 
obturateur
L’obturateur, mécanisme à ressort actionné par le déclencheur, empêche la lumière de pénétrer à l’intérieur de l’appareil, sauf pendant le bref intervalle de l’exposition. Les appareils les plus récents sont équipés d’obturateurs focaux ou centraux.
L’obturateur focal ou obturateur à rideau se compose de deux lamelles métalliques ou de deux rideaux en tissu noir opaque formant une fente de largeur variable, qui se déplace à vitesse constante devant le film lors de l’exposition. L’obturateur central ou obturateur d’objectif comporte plusieurs lamelles mobiles qui s’ouvrent lors de la prise de vue, libérant entièrement l’ouverture de l’objectif, puis qui se referment aussitôt.
 
ouverture
Synonyme de valeur de diaphragme (ou indice). Cette valeur est le quotient de la distance focale de l'objectif, par le diamètre du diaphragme.
 
 P
panoramiques (appareils)
Appareils photographiques donnant une image embrassant un champ horizontal très étendu : 120° ou plus.
 
parallaxe
Différence des points de vues entre l'objectif et le viseur, devant être corrigée pour les vues rapprochées. Le reflex mono-objectif est exempt de parallaxe.
 
parasoleil
Tube cylindrique de longueur et de diamètre convenables ayant pour objet d'arrêter les rayons obliques ne participant pas à la formation de l'image.
 
pastille
 
Centre d'attraction inévitable du sujet, pour une photo de débutant.
Le centre est centré par définition, et n'obéit pas à la règle des tiers.
Se salue d'un vigoureux "Plein la pastille !".
Autre nom du stigmomètre.
 
PDC
 
L’ouverture du diaphragme contrôle la quantité de lumière qui parvient au film et permet également de régler la profondeur de champ. Encore appelée zone de netteté, la profondeur de champ correspond à la région dans laquelle les objets enregistrés sur l’image sont parfaitement nets. En diminuant la taille de l’ouverture, on augmente la profondeur de champ et inversement.
Lorsqu’une grande profondeur de champ est souhaitée - netteté maximale pour tous les points de la scène, aussi bien au premier plan qu’à l’arrière-plan - , il faut donc choisir une petite ouverture de diaphragme et une vitesse d’obturation lente. C’est pour cette raison que la profondeur de champ des images d’objets en mouvement est réduite, car ce type de photos requiert une grande vitesse d’obturation et donc, pour compenser, une grande ouverture.
Sur de nombreux appareils, la bague de l’objectif comprend deux indicateurs de profondeur de champ qui permettent de connaître le début et la fin de la zone de netteté correspondant à une ouverture donnée.
 
pentaprisme
Bloc de verre optique utilisé dans les appareils reflex, ayant pour but de redresser l'image formée sur le verre de visée.
 
photocellule
Composant électronique sensible à l'action de la lumière, utilisé dans les posemètres. On distingue les cellules photovoltaïques au sélénium, les cellules photorésistantes CDS, les phototransistors au silicium, etc. Seule la photocellule au sélénium ne nécessite pas d'alimentation électrique.
 
photomacrographie
 
Prise de vue à une échelle plus grande que la taille de l'objet, sans emploi du microscope. Le domaine de la photomacrographie s'étend généralement de x1 à x10.
 
photomicrographie
Photographie à l'aide du microscope. Le grossissement est supérieur à x10 et peut atteindre x1000.
 
photosite
Plus petit élément du capteur réagissant à la lumière.
 
piqué
Se dit de l'impression de grande netteté d'image qui découle de l'usage d'un bon objectif.
 
pitch
Distance séparant deux pixels sur un écran (en mm).
La précision d’un écran est inversement proportionnelle à son pitch.
 
pixel
Élément d'une image : les photographies numériques sont composées de milliers ou de millions de pixels : ce sont les éléments de base d'une photo numérique.
(contraction des termes anglais "Picture Element")
 
pixellisation
Défaut ou effet spécial d’une image sur-échantillonnée, apparaissant sous forme de carrés (pixels) juxtaposés.
 
plan focal
Ligne imaginaire, perpendiculaire à l'axe optique (horizon), où l'image est nette sur le capteur.
 
plaquettes posemètre
 
Plaquettes posemètre:
pense bête.
Kodak livrait ses appareils comme les RETINETTES, avec sur le "Sac tout prêt" un réceptacle arrière garni de plaquettes métalliques, avec sérigraphie couleur par type de film.
Plus-X, Tri-X, Kodachrome et les couples diaphragmes vitesses pour les prises de vues courantes.
Et au dos de la même plaque les diaphragmes pour les expositions au flash (à lampes).
 
plat
 
Se dit d'une image/photo dont le relief ressort peu. Il s'agit souvent d'un manque de contraste ou d'une mauvaise répartition des lumières.
 
pleine pastille
Commentaire familier indiquant que le sujet est trop centré sur la photo, en référence à la "pastille", système de visée des appareils réflex argentiques.
 
poids
Encombrement d’une image, exprimée en octet (Ko, Mo, Go).
Une image noir et blanc d’une définition de 2000x3000 pixels " pèse " environ 6 Mo, et une image couleur de même taille, 18 Mo (6 Mo par couche RVB).
 
polarisation
La lumière qui se propage en ligne droite, vibre selon toutes les directions de l'espace. Si la lumière se réfléchit sur une surface non métallique, ou si elle traverse un filtre polariseur, les rayons réfléchis ou transmis ne vibrent plus que selon un seul plan. Le filtre polariseur permet ainsi de supprimer les réflexions indésirables, dont la lumière est polarisée.
 
pose B
 
Exposition de longue durée : En pose B l'obturateur reste ouvert aussi longtemps que le bouton de déclencheur reste enfoncé. En pose T, l'obturateur s'ouvre lorsqu'on déclenche, et ne se referme que lorsqu'on déclenche une seconde fois.
 
posemètre
Les photographes consciencieux utilisent un posemètre pour mesurer l’intensité de la lumière dans une situation donnée, afin de définir la combinaison adéquate entre la vitesse d’obturation et l’ouverture du diaphragme.

La plupart des posemètres permettent de mesurer la lumière soit en mesure incidente soit en mesure réfléchie.

Il existe une catégorie spéciale de posemètre, appelé flashmètre, qui permet de mesurer la lumière extrêmement brève délivrée par l'éclair d'un ou plusieurs flashs.<br>

Les posemètres les plus simples sont équipés d’une cellule photoélectrique qui génère une très légère tension lorsqu’elle est exposée à la lumière, provoquant alors le déplacement d’une aiguille sur une échelle graduée.

Chaque posemètre est également équipé d’un cadran gradué mobile indiquant la vitesse d’obturation. En plaçant le cadran dans l’alignement de l’aiguille, on obtient ainsi les combinaisons possibles de vitesse d’obturation et de degré d’ouverture qui fournissent des expositions équivalentes, et on peut alors régler l’appareil en conséquence.<br>
 
posemètre mental
 
Pour les débutants d'avant les automatismes, l'on enseignait une règle simple pour les prises de vues courantes:
Vitesse = Valeur ASA
Diaphragme = F:16 en plein soleil   (f:22 à la plage)
Diaphragme = F:12 en soleil voilé
Diaphragme = F:8   en mi-ombre
Diaphragme = F:5.6  en zone à l'ombre
En contre-jour = idem, mais en ouvrant de deux valeurs de diaphragme en compensation
Aujourd'hui, ce pense bête semble de l'époque du silex, mais l'avoir en tête permet d'éviter de se laisser pièger dans une valeur grossièrement erronnée
Exemple: film 125 ISO 
1/125 ème de seconde pour l'obturateur
f:16 en plein soleil.
 
posemètre optique
Dès le début des prises de vues, l'envie de "poser juste" titillait les amateurs et les professionnels. Mais comment mesurer la lumière, avant l'électronique, mais simplement avec un Coin de GOLDBERG.
Cette invention qui porte le nom se son inventeur, est une plaque de verre avec des plages transparentes de densité croissante. Soit en succession de plages fixes partant du presque noir au presque blanc, soit en succession progressive linéaire.
Si l'on regarde au travers d'un viseur avec cette lame de verre qui coulisse devant, l'on verra l'objet devenir progressivement plus sombre (ou plus clair) selon la position du verre.
La marque "Etoile", dans les années 1955 commercialisait un petit boitier, (grand comme une petite lampe de poche avec pile plate), qui possédait un oculaire, un cadre e visée et un tambour rotatif gradué sur le côté.
Aucune électronique, aucune pile ni alimentation d'aucune sorte. Il fallait viser le sujet et pointer le posemètre sur une partie claire du sujet. En tournant progressivement le tambour, l'image devenait de plus en plus sombre, et juste au moment ou la partie claire du sujet allait disparaitre, il suffisait de lire sur le tambour la couple de diaphragme/temps de pose en fonction de la sensibilité du film.
Le plus fort c'est que cela était assez juste, une fois étalonné à sa propre vision des choses on pouvait se lancer dans le Kodachrome (25 asa) à la plage de tolérance quasi nulle.
Cela a été mon premier posemètre, que malheureusement j'ai égaré...
Une version du posemètre optique existait pour l'exposition des images sous agrandisseur.
 
positif
Image photographique dont les valeurs sont identiques ou analogues à celles du sujet original.
 
pouce
 
Mesure de longueur égale à 2,54 cm.
En anglais : inch.
 
PPP
 
Points par pouce : Une mesure de la résolution d'une photo ou d'un appareil numérique, dont les appareils photos numériques et les imprimantes. Plus le nombre est élevé, plus la résolution est élevée.
 
profondeur de champ
La profondeur de champ existe, je l'ai rencontrée.
Comment vous en rendre compte vous-même ?
Mais c'est très simple, munissez-vous d'une carte de visite ou d'un bristol, d'une aiguille ordinaire et d'un crayon.
Faites un tout petit trou au centre du bristol, l'important est qu'il soit proprement fait.
Vous y êtes?
Allons-y:  Prenez le crayon et placez-le à 40 cm de votre oeil (un seul s'il vous plait).
Regardez quelque chose placé à l'infini, et dans votre champ visuel votre crayon est flou!
Fixez le crayon, il devient net, mais l'infini est flou!
Intercaler votre carte de visite près de votre oeil, et refaites le test.
Vous avez une grande chance de voir le fond et le crayon nets ensemble, vous avez votre oeil en intercalant votre carton, et vous avez augmenté votre profondeur de champ.
 
 R
raw
Le format d'image "RAW" est constitué des données telles qu'elles proviennent directement du capteur, sans autre traitement par l'appareil proprement dit.
 
rééchantillonnage
Augmentation du nombre de pixels dans une image. Les valeurs tonales de chaque nouveau pixel sont déduites de celles des pixels voisins.
 
reflex
Type d'appareil photographique. Le reflex mono-objectif, comme son nom l’indique, ne comprend qu’un seul objectif qui sert à la fois à la visée et à la prise de vue. Un miroir escamotable placé entre l’objectif et la pellicule renvoie l’image formée par l’objectif au travers d’un prisme vers un verre dépoli situé sur le haut du boîtier. Lorsque l’obturateur s’ouvre, un ressort fait automatiquement basculer le miroir, ce qui permet à la lumière d’atteindre le film. Grâce au prisme, l’image saisie sur la pellicule est quasiment identique à celle prise en compte par l’objectif, supprimant ainsi tout effet de parallaxe.
 
résolution
 
Argentique : C'est la capacité d'un objectif ou du film à résoudre les plus fins détails. La résolution s'exprime par le nombre de traits d'une mire que le système photographique est capable d'enregistrer par millimètre d'émulsion.

Numérique : Nombre de par unité de longueur. Exprimée en pixels par cm ou en pixels par pouce.
Ne pas confondre avec la définition.
 
rotule
Articulation au sommet d'un trépied permettant de positionner un appareil (flash, boîtier, lampe...) dans n'importe quelle position.
 
RVB
Rouge, Vert, Bleu : les trois couleurs auxquelles le système visuel de l'homme, les appareils numériques et beaucoup d'autres appareils sont sensibles.
 
 S
saturation

La saturation exprime la pureté de la couleur, c'est à dire l'absence de gris et de tons intermédiaires.

Pousser la saturation d'une image avec un logiciel de retouche, ou celle d'un paramètre d'APN revient donc a rendre des couleurs plus vives, voire criardes et à en supprimer leur nuances.

 
scheiner
 

La sensibilité Scheiner a existé sur les échelles de sensibilité de films et sur les calculateurs

des cellules de mesures des lumières, ou cellules photo électriques ou la sensibilité Scheiner a existé sur les échelles de sensibilité de films et sur les calculateurs posemètres optiques

Les valeurs des échelles comprenaient les

ASA Standard de normes AméricaineDIN Normes Industrielles Allemandes SCHEINER Norme plus ancienne
DIN 16 21 24 27 30 SCH 26 32 35
Les échelles SCHEINER anciennes n'avaient pas imaginé des films de sensibilités supérieure à 200 ASA / 35 SCH, il y a une limite à l'imagination, quoi ? supérieur à 35 SCH, mais vous rêvez!

 
sensibilité
Argentique : La sensibilité ou vitesse d’un film, définie par le degré de sensibilité de l’émulsion d’halogénure d’argent à la lumière, détermine l’exposition nécessaire pour photographier un sujet en fonction de conditions d’éclairage définies. Les pellicules de sensibilités comprises entre 125/22 et 200/24 ISO sont considérées comme des films à vitesse moyenne : elles conviennent à la plupart des scènes que l’on désire photographier par beau temps. Enfin, les films supérieurs à 200/24 ISO, dits rapides, correspondent aux prises de vue en faible lumière, ainsi qu’au reportage. Ces dernières années, la plupart des grands fabricants ont lancé sur le marché des films ultrarapides, supérieurs à 400/27 ISO. Qui plus est, certains films peuvent être "poussés", c’est-à-dire exposés avec une vitesse plus élevée puis développés plus longtemps pour compenser la sous-exposition.
 
shooter
 
veut dire prendre une photo.
 
smartmédia
une carte mémoire de la taille d'une boîte d'allumette et fine comme une galette. Il s'agit aussi d'un support de stockage basé sur une mémoire flash.
 
snoot
Sorte de cône placé sur un projecteur d'éclairage ou un flash pour réduire et concentrer le diamètre du faisceau lumineux .
 
solarisation
C'est une technique de laboratoire qui permet de mettre en évidence les contours du sujet. Il apparaît alors un liseré très fin à chaque transition nette entre zones claires et zones sombres sur l'image originale.
 
solution de continuité

La solution de continuité est une obligation de changer d'accessoire avec rupture de la continuité, pour passer à une valeur supérieure, ou inférieure.

Par exemple:

  • Dans un escalier, un palier est une solution de continuité, puisque l'on arrête la progression en hauteur (ou vers le bas) pour changer d'escalier et reprendre sa progression.
  • Un escalier en colimaçon à montée directe est sans solution de continuité.
  • L'emploi d'un raccord type "domino" est une solution de continuité dans une liaison électrique
 
soufflet macrophotographique
 
Soufflet Macrophotographique :
Une solution à l'augmentation du tirage optique sans solution de continuité est le soufflet macro.
L'appareil positionné  à un  extrèmité (ici à gauche) et l'objectif à l'autre.
La rigidité est assurée soit par une poutre centrale ou un double rail à crémaillères.
Le déplacement de la platine frontale est ainsi souple et continue, en avant, en arrière et blocable à une position définie pour conserver un rapport de grossissement fixe.
Ce rapport fixe est indispensable dans certaines prises de vues, comme par exemple la copie de document.
Les pages d'un livre ne changent pas de taille, mais leur position selon que l'on soit au début, au milieu ou à la fin nécessite de changer de distance de prise de vue, mais pas de distance image.
Pour effectuer le point, c'est le second chariot qui assume la position physique de l'ensemble appareil plus soufflet plus objectif.
Ici déployé.
Ici un modèle à poutre centrale.
Réservé à des optiques moins lourdes que celles acceptées par le modèle à deux rails.
Mais étant repliable, tient moins de place dans un fourre-tout.
Ici avec une optique spécifique à la prise de vue du très petit.
Optique CARL ZEISS West Germany, LUMINAR 40mm ouvert à 0.12 diaphragme à 18 lamelles.....
 
sous-exposition
 
La sous-exposition est une exposition insuffisante qui se traduit par des zones trop sombres dans l'image.
 
stabilisateur
Dispositif qui vise à compenser un mouvement (imprimé par le photographe) lors d'une prise de vue.
 
stéréoscope
Photographie en relief faisant appel à un couple d'images prises selon deux points de vue légèrement différents et examinées avec le stéréoscope.
 
stigmomètre
Aide à la mise au point, au centre du viseur des vieux boîtiers reflex. Petite pastille ronde, coupée en deux, et tant que la mise au point n'est pas bonne les deux moitiés d'image ne coïnscident pas.
 
super CCD
Le super CCD est composé de photodiodes octogonales disposées en nid d'abeille qui augmente la résolution effective (meilleure qualité d'image et plus large plage dynamique).
 
surexposition
 
La surexposition est une exposition trop longue qui se traduit par un rendu trop clair et qui peut supprimer certains détails importants de l'image.
 
 T
tampon
 
Mémoire de l'appareil qui stocke les photos numériques avant qu'elles soient écrites sur la carte mémoire.
 
télécharger
 
Le processus consistant à déplacer des données informatiques d'un endroit à un autre. Bien que ce terme soit normalement utilisé pour décrire le transfert, ou téléchargement, de données depuis Internet, il est également utilisé pour décrire le transfert de photos de la carte mémoire d'un appareil photo vers l'ordinateur. Exemple : j'ai téléchargé des photos sur mon ordinateur.
 
téléobjectifs
Les objectifs ayant des distances focales plus longues, appelés téléobjectifs, réduisent le champ de vision et diminuent la profondeur de champ mais permettent en revanche de grossir l’image. Pour un appareil de format 35 mm, un objectif ayant une distance focale de 85 mm ou plus correspond à un téléobjectif.
 
température des couleurs
Méthode permettant de caractériser la qualité spectrale de la lumière d'une source à spectre continu. Elle s'exprime en degrés Kelvin (°K) ou en valeurs mired.
 
tente lumineuse
Pour obtenir un éclairage doux et diffus sans ombre, on enferme l'objet à photographier dans une tente lumineuse formée d'un matériau translucide, qui sera illuminé de l'extérieur. Cette tente peut être de forme cubique ou cylindrique maintenue par une armature légère et laissant une ouverture pour le passage de l'objectif. Les lampes ou flashs sont disposés tout autour afin de répartir le plus uniformément possible la lumière à l'intérieur.

édité en visiteur
 
TIFF
Désigne le Tagged Image File Format. Ce format d'enregistrement d'images numériques, propriété de Adobe, a été créé afin d'apporter un support riche en informations colorimétriques. Plusieurs algorithmes de compression, destructeurs (par exemple le JPEG) ou non (par exemple LZW) sont supportés par ce format.
 
traitement par lots
Certains logiciels permettent de traiter plusieurs fichiers de la même façon. Très pratique si toutes vos photos ont le même défaut… Cette fonction devient rapidement indispensable lorsque vous utilisez de façon intensive la photo numérique.
 
TTL
Signifie littéralement Through The Lens (en français : 'à travers la lentille'). Désigne tout procédé de mesure effectué via l'objectif de l'appareil et non via une cellule extérieure à celui-ci (visée, mesure d'exposition, etc.).
 
 U
ultraviolet
Rayonnement invisible dont les longueurs d'ondes sont inférieures à celles du spectre visible : 300 nm, et au-dessous. Les émulsions photographiques y sont très sensibles, mais le verre des objectifs absorbe les ultraviolets les plus pénétrants. Pour l'ultraviolet proche, sensible en haute montagne par exemple, il suffit d'employer un filtre anti-ultraviolet pour les éliminer.
 
USB
Universal Serial Bus : un protocole pour le transfert de données vers et depuis des périphériques numériques. De nombreux appareils et lecteurs de carte mémoire se connectent au port USB d'un ordinateur. Les lecteurs de carte USB sont généralement plus rapides que les appareils ou les lecteurs qui se connectent au port série, mais il sont plus lents que ceux qui se connectent via FireWire.
 
usm
Vient de "Unsharp Masking". Décrit un processus de focus d'image. La qualité du résultat atteint dépend des caractéristiques de l'algorithme utilisé.
 
usm ™
 

usm de canon, hsm de sigma, afs de Nikon:

ces appellations respectives correspondent à des capacités de motorisation du système autofocus des objectifs de ces marques. Les caracteristiques principales sont :

  • une motorisation silensieuse
  • une motorisation rapide et précise
  • (eventuellement) une retouche manuelle de la mise au point possible
 
 V
valeur du diaphragme
L'indice n ou valeur du diaphragme s'exprime par f/n : elle est égale à la distance focale divisée par le diamètre de l'ouverture. Les valeurs sont normalisées entre deux valeurs successives la lumière admise dans l'appareil double ou est diminuée de moitié.
 
vectoriel
Se dit d’une image ou d’une police de caractères dont les contours sont décrits par des courbes géométriques et non point par point (bitmap). Un fichier vectoriel est beaucoup moins encombrant qu’un bitmap. Les images simples, comme les logos, sont le plus souvent enregistrés dans ce mode.
 
verre de visée
Nom que l'on donne au dispositif d'un appareil reflex où se forme l'image. Les verres de visée sont munis de systèmes de mise au point (stigmomètre, microprismes) et doublés d'une lentille de Fresnel, augmentant la luminosité de l'image vers les bords du champ. Les verres de visée sont parfois interchangeables.
 
verre dépoli
Surface translucide sur laquelle se forme l'image réelle dans les appareils photographiques reflex et de grand format.
 
vignetage
Disparition des bords et des coins de l'image provoquée par une couverture insuffisante de l'objectif, par un parasoleil inadapté, etc.
 
viseur
Dispositif de l'appareil photographique permettant de cadrer le sujet, parfois de faire la mise au point. Il en existe plusieurs types : direct, verre dépoli, reflex, à cadre.
 
vitesse d'obturation
En réglant la vitesse d’obturation et l’ouverture du diaphragme, le photographe obtient ainsi la quantité de lumière nécessaire à une parfaite exposition. Ces deux paramètres sont directement proportionnels: modifier la vitesse d’obturation d’une unité revient à faire varier l’ouverture d’un cran. Changer l’exposition d’une unité signifie donc que l’on modifie la vitesse de l’obturateur ou le degré d’ouverture : le changement apporté sur la quantité de lumière insolant le film demeure identique dans les deux cas. Par conséquent, si la vitesse d’obturation est augmentée, il faut compenser en augmentant l’ouverture du diaphragme pour que le film reçoive la même quantité de lumière. Suivant les situations, la vitesse d’obturation ou l’ouverture du diaphragme peut constituer la contrainte. Ainsi, pour saisir des objets en mouvement, des vitesses d’obturation rapides, inférieures ou égales à 1/125 seconde, se révèlent nécessaires.
 
 W
watt
Unité de puissance électrique. En Diaporama, on l'utilisera surtout pour qualifier la puissance lumineuse des projecteurs. Cela démarre à 150 W pour les plus faibles, mais convenant bien pour les projections familiales, jusqu'à plus de 400 W pour les plus puissants. Plus le chiffre est élevé plus on projette loin mais attention à l'échauffement des diapos, il convient d'avoir un bon système de refroidissement.
 
WYSIWYG
Abbréviation pour What You See Is What You Get. Décrit un système montrant à l'écran à l'utilisateur d'une application le résultat graphique final produit par l'application. C'est à la base un résultat de l'interface Xerox Graphics.
 
 X
xlr
Type de connecteur comportant trois broches, un blindage métallique très soigné, et un système de verrouillage qui lui permet de résister à l'écrasement et à l'arrachement du fil, ainsi qu'au débranchement intempestif. Les prises XLR sont très chères et assez volumineuses par contre elles fournissent un contact idéal. On les trouve surtout sur des tables de mixage haut de gamme ou sur des DAT.
 
xographie
Système photographique donnant des images en relief. Il emploie un écran à lentilles hémicylindriques.
 
 Y
yeux rouges
Le reflet rouge des yeux d'un sujet provoqué par la lumière d'un flash qui se reflète dans les vaisseaux sanguins derrière la rétine de l'œil. Cet effet est plus marqué avec des niveaux de lumière faibles, à l'extérieur pendant la nuit ou à l'intérieur dans une pièce faiblement éclairée.
 
 Z
ZIP
Format de fichier (*.zip) permettant la compression de plusieurs fichiers en un seul fichier.
 
zoom
 
Le zoom est un objectif conçu pour avoir une distance focale variable, qui peut être ajustée en permanence entre deux points déterminés. Les zooms sont particulièrement utiles lorsqu’ils sont associés à des reflex mono-objectifs car ils permettent de contrôler en continu l’échelle de l’image.
 
zoom numerique
Pouvoir de grossissement informatique de l'appareil photo numérique.
il en existe 2 types :
l'un consiste à interpoler la partie centrale de l'image afin de simuler un zoom optique. Plus l'agrandissement est important plus la qualité de l'image finale se détériore. L'autre consiste à decouper la partie centrale de l'image (crop). on ne perd donc pas de détail mais on perd en résolution.